La Demande

J’ai souhaité faire un article sur la demande du patient parce que dans la pratique de l’Ostéofluidique, elle est le point de départ sans lequel rien n’est possible.

Tout ce qui suit dans cet article concerne l’Ostéofluidique, je ne me permettrai pas de parler pour les autres méthodes énergétiques que je ne connais pas.

Premier point et pas des moindres, la demande n’est pas, la problématique à traiter. C’est la partie émergée de l’iceberg. Elle est ce sur quoi votre praticien va s’appuyer pour déterminer la problématique qui sera, elle, le fil conducteur des soins (je vous invite à lire mon article sur le sujet pour plus de détails). Elle est donc d’une importance capitale.

Je tiens à préciser avant d’aller plus loin que l’idée à travers cet article n’est pas de juger ou de critiquer qui que ce soit, c’est juste d’amener de la compréhension et de la prise de conscience.

Donc, l’Ostéofluidique est une méthode énergétique qui accompagne le patient en conscience et en justesse.

Accompagner en conscience et en justesse signifie entre autres que le patient sait et exprime ce qu’il attend des soins et qu’il reprend le pouvoir sur sa vie. Le reste est certes, aussi important, mais n’est pas le sujet de cet article

Or un des grands défis que beaucoup de gens rencontrent est justement de reprendre le pouvoir sur leur vie et cela passe déjà, et entre autres, par savoir ce que l’on veut en allant voir un praticien.

Vous allez me dire, oui enfin, si on vient vous voir, c’est évident, non ?!

Et bien pas tant que ça et pas forcément pour tout le monde. Un certain nombre de patients viennent avec une liste de symptômes, de maux, leur histoire, des explications… tout sauf ce qu’ils attendent des soins, ou éventuellement nous disent, voyez ce que vous pouvez faire pour moi. Tout ceci est utile mais n’est pas une demande.

Une demande c’est quoi alors ? C’est exprimer clairement ce que l’on attend des soins. Cela peut être, ne plus avoir mal, arrêter la progression d’une maladie, retrouver sa joie de vivre, guérir… les possibilités sont infinies.

Seulement, un certain nombre de patients voudraient bien que leur praticien soit leur sauveur et fasse tout à leur place, y compris définir la finalité des soins.

Or, votre praticien est là pour vous accompagner, pour mettre en lumière les zones d’ombre cachées derrière vos maux afin de vous permettre de les dépasser, pas pour décider de ce que vous voulez à votre place et par là même vous sauver malgré vous. Le processus de soins ne serait dans ce cas-là ni en conscience, ni en justesse qui sont les bases de fonctionnement de l’Ostéofluidique.

Votre travail, car oui c’est un travail, en tant que patient est de vous investir dans ce processus et tout mettre en œuvre pour y arriver. Et il se trouve que ce travail commence par votre demande.

Plus votre demande sera clairement exprimée et donc consciente, plus vous aurez de chances de la satisfaire et de ne pas être déçu de là où elle vous mènera.

Il est cependant important de garder en tête, comme je l’ai dit, que la demande n’est que le début du travail. En effet, une demande, même très claire, sans investissement et coopération de votre part derrière, ne vous mènera pas au résultat escompté.

Comprenez bien que votre part dans le processus de soins est de 51%, dont une grande partie se passe en dehors des soins, en intégrant en conscience ce qui a été évoqué pendant les soins, en étant acteur de votre vie, ce qui induit fréquemment d’expérimenter de nouvelles choses, manières de faire…

Prenons un exemple pour illustrer mon propos. Vous allez chez un agent immobilier et vous lui dites juste que vous voulez visiter des maisons. Il ne saura pas ni quoi ni où vous faire visiter s’il ne sait pas si vous voulez l’acheter ou la louer et dans quelle ville, village, quartier… vous voulez être, et au final, vous serez très certainement déçu et repartirez bredouille.

Cela vous paraît évident dans ce cas, et bien avec les soins, c’est pareil, sauf que comme cela vous touche d’un peu plus près que l’achat ou la location d’une maison, cela peut être un peu plus compliqué à exprimer.

Je dirai pour conclure que formuler votre demande vous permet de savoir comment vous vous situez par rapport aux maux exprimés, de vous rendre compte de ce que vous êtes prêt à faire par rapport aux dits maux.

Sachez enfin que dans l’absolu, nous pouvons guérir de tout. Il faut pour cela, et avant tout le vouloir vraiment, se l’autoriser, être prêt à voir ce que notre conscience a caché pour ne pas souffrir, à faire les changements nécessaires à la guérison, à s’investir totalement dans le processus et parfois, ne pas attendre qu’il soit trop tard.

Je ne vous dis en aucun cas par là qu’il faut arrêter tout traitement allopathique, surtout pas. Je ne vous dis pas non plus que ce chemin est facile, mais qu’une vraie guérison passe aussi par la conscience que nous mettons dans notre vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :