L’harmonie

Quand nous pensons harmonie, nous pensons souvent à l‘harmonie entre 2 personnes, dans un couple, une famille, au boulot mais très très rarement à l‘harmonie de soi à soi.

L’harmonie c’est quoi ?

D’après Larousse c’est entre autres, l’état des relations entre des personnes ou dans un groupe humain qui résulte de l‘accord des pensées, des sentiments, des volontés.

Donc oui, au premier abord, cela nous parle de l’harmonie avec autrui et c’est chouette aussi.

Si nous creusons un peu plus avant et que nous considérons que chaque être humain est la somme de toutes ses parts, alors nous comprenons que cette harmonie nous concerne aussi de nous à nous. D’ailleurs une des autres définitions est le rapport heureux entre les parties d’un tout.

C’est bien beau tout ça mais qu’entendons-nous par nos parts ?

On peut les considérer comme les personnages d’une pièce de théâtre, en l’occurrence notre vie, qui interagissent en nous continuellement et tout au long de celle-ci.

Il y a notre père et notre mère intérieurs, notre enfant, notre adulte, notre féminin, notre masculin, nos parts divines.

Prenons pour commencer 2 exemples simples pour illustrer ces parts et comment elles sont censées agir en nous.

D’abord notre enfant intérieur. C’est cette part qui est capable entre autres, de spontanéité et d’émerveillement. Il va s’activer par exemple si nous arrivons dans un endroit magnifique et que nous exprimons notre émerveillement devant cette beauté.

Ensuite notre père intérieur. C’est cette part qui est là, entre autres, pour mettre le cadre juste, pour guider, peu importe que nous soyons une femme ou un homme. Il va se mettre en action par exemple si notre ado veut sortir, en lui donnant la permission tout en mettant un cadre à cette permission (heure de retour, jusqu’où il peut aller par exemple).

Seulement voilà, nous les avons toutes créées, à partir de notre vécu, de nos blessures dans l‘enfance, des référents défaillants que nous avons eus.

Et du coup, et c’est là que nous en revenons à l’harmonie, ces personnages n’interagissent pas en nous en harmonie et ce faisant rendent nos relations à autrui plus compliquées, difficiles, douloureuses.

Certains sont absents de la pièce (à l’extérieur de nous), certains sont là mais cachés, certains jouent un trop grand rôle et volent la place aux autres, certains jouent mal leur rôle ou pas du tout.

Ce qu’il faut bien comprendre c’est que quoi que nous fassions c’est une de ces parts qui entre en action.

Vous allez me dire oui mais alors que faire ?

D’abord c’est prendre conscience et accepter que nous avons tous, toutes ces parts en nous.

Ensuite c’est essayer de comprendre l’état des lieux, qui fait quoi, quand, comment ?

Une fois que nous avons le tableau de la pièce actuelle, nous pouvons commencer à travailler sur chacun des personnages pour qu’ils retrouvent leur rôle juste et interviennent au bon moment et à bon escient.

Cela ne se fait pas en un jour, ni en un claquement de doigts, ils fonctionnent ainsi depuis des années voire des décennies, il va leur falloir du temps, de la patience, de la bienveillance et de l’aide pour apprendre, intégrer et jouer leur nouveau rôle. Soyez doux avec vous-même pendant le processus.

Ou sinon, si nous ne voulons ou n’arrivons pas à travailler directement sur ces personnages, il se trouve que l’Univers nous aide aussi en nous présentant des épreuves, problèmes, situations qui nous font travailler ces parts en arrière-plan si tant est que nous nous autorisions à voir au-delà du problème, de l’épreuve ou de la situation et que nous traitions la blessure qui se cache derrière.

Ce faisant, et quelle que soit la méthode, nous rétablissons l’harmonie en nous et par ricochet autour de nous en étant juste dans nos interactions avec autrui.

Pour finir, je dirai que ce qui peut être sympa déjà, c’est d’essayer de vous connecter à chacune de vos parts et voir ce que vous ressentez en vous y connectant, pour les plus audacieux, entamer un dialogue avec elle et ensuite dans votre vie de tous les jours essayer de prendre conscience de qui agit quand ou qui aurait dû agir à ce moment là et ne l’a pas fait ou mal. Rien que ça c’est déjà beau et ça fait bouger les rôles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :